AnneCé et Nico en Australie

Journal de bord d'une nouvelle vie en Australie.

08 juillet 2012

On n'a pas tous les mêmes problèmes !

Histoire requin

Posté par annecetnico à 03:11 - Cheznous - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 juin 2012

J'aime pas la SNCF

train_galere_veritable

Dans la rubrique « Faut le savoir » : sur le site de la SNCF quand tu demandes un départ de Roissy ben ils te vendent des trains au départ de Montparnasse. Sauf que toi tu ne fais pas gaffe parce que tu n’a pas idée que la SNCF puisse penser que Roissy et Montparnasse c’est la même chose quand tu t’es tapé 30 heures de voyage et que tu as 10 valises et un enfant à trimbaler.
Donc tu commandes après avoir vérifié 20 fois ta date d’arrivée (quand tu es en Australie, tu pars le 1er au matin mais tu arrives le 2 dans la matinée, normal) et recalculé le temps pour descendre de l’avion, récupérer les bagages, passer la douane, le trajet à pied jusqu’à la gare de Roissy et enfin tu payes, soulagé. Tu vérifies quand même ton mail de confirmation juste au cas où et là en caractères 50 la SNCF te dit « Attention il te faut à peu près 1h30 de RER pour rejoindre la gare Montparnasse». La gare Montparnasse ????
Donc ni une ni deux tu vas annuler ta commande puisque comble du bonheur tu n’as pas succombé au prix du billet prems (non échangeable, non remboursable) mais que tu as consciencieusement pris un billet remboursable à 100% avant le départ du train. Oui mais attention « 100% » pour la SNCF, c’est après les frais de dossier qu’ils te retirent lors d’un échange de billet.
Et voilà comment tu te retrouves à avoir perdu 2 heures à galérer pour trouver le billet qui ne va pas et à payer la SNCF pour l’information qu’ils ont bien voulu ne pas te donner au moment de la commande…
Toi la SNCF t'es bien le seul qui ne me manque pas depuis l'autre bout du monde.

Posté par annecetnico à 15:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2012

Un petit coin de paradis

Les derniers cartons se vident et les petites choses trouvent leur place doucement. Tout n'est pas encore assez à notre goût pour vous montrer notre nouveau nid mais ça ne saurait tarder.

Le hasard et la chance se sont associés pour que l'on puisse, nous les plus chanceux, vivre dans certainement l'un des plus beaux endroits de Sydney.

On ne se lasse pas des couchers de soleil, du calme, de la sérénité de notre havre de paix. 

Souvent on se dit qu'on aimerait affreter un avion pour partager tout cela avec vous. En attendant vous aurez déjà la vue...

Watsons-Bay

 

Posté par annecetnico à 13:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 mars 2012

Noel, 2 mois plus tard

Euh, c'était quand Noel ? Il y a plus de 2 mois ??? Non pas-po-ssible, mais où donc passe le temps ?
Donc voilà, ça va faire un peu réchauffé, mais mieux vaut tard que jamais !

A Noel donc, nous avons donc eu le bonheur d'avoir Papou et Mamoune rien que pour nous, mais aussi Bé et Ju et les parents de Ju. De supers vacances en troupeau comme on les aime !

Mais avant l'arrivée de la deuxième partie de la troupe, nous sommes allés faire un petit tour à Kangaroo Island qui se trouve au sud d'Adelaide. Plein de beaux paysages, de koalas, d'otaries et bien sur, de Kangourous. 

Encore de top vacances. Je vous laisse apprécier en cliquant sur l'image ci-dessous.

 

album-kangaroo

 

Bisous

Posté par annecetnico à 11:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 janvier 2012

Suite au prochain épisode !

"With a lovely holiday like relaxed feel and plenty of internal and garden space to soak up the summer sun, this beach house is perfect for a small family wanting to be close to the beach." 

Google map

Posté par annecetnico à 06:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]


03 janvier 2012

voeux2012

Posté par annecetnico à 07:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 octobre 2011

Désintox

Mode-Australie

 

Ceux qui suivent ce blog depuis un certain temps auront compris que le plus gros choc culturel que nous ayons ressenti  en arrivant en Australie réside dans le manque d’esthétisme et particulièrement en ce qui concerne les tendances modesques. Les premiers mois années ont été une vraie cure de désintoxication contre la compulsion à l’achat, je pleurais mon Monop à chaudes larmes et implorait H&M et Zara de faire une bonne œuvre et de venir s’installer pour sauver le pays de son néant de bon gout. Pendant longtemps personne ne m’a entendue et seul mon portefeuille me remerciait.

Il a fallu l’ouverture tant attendue de Zara il y a environ 6 mois pour que je réalise que j’étais enfin soignée. Contre toute attente je ne me suis même pas précipitée sous le rideau de fer le premier jour de l’ouverture après avoir attendu 30 heures dans une queue sans fin. Non, j’ai même attendu un bon mois avant d’aller jeter un coup d’œil et tout cela pour finalement ressortir… bredouille. Fière !

Mais un deuxième test m’attendait : le retour en France… beaucoup plus compliqué le retour en France… Si cette année j’ai réussi à attendre le deuxième jour pour me précipiter dans les magasins j’ai tout juste complètement flanché face à la tentation. Pour qui n’a pas vu de jolies choses pendant longtemps, la France c’est la caverne d’Alibaba. Les magasins regorgent de trucs trop jolis à prix défiant toute concurrence, impossible de résister. Et c’est comme ça qu’on se retrouve à négocier un énorme surplus de bagages pour ne pas avoir su ignorer le pot de moutarde groseille pistache, une ceinture jaune fluo ou de enièmes couteaux à viande, entre autres petits hauts et robettes.

Alors me vient une réflexion (attention : point de vue caricatural basé sur aucune étude socioéconomique, n’ayant pour but que de me rassurer les bienfaits de la non-société de consommation Australienne) : et si le vrai problème de la France c’était son niveau de tentations... Ben oui, les salaires ne bougent pas mais l’offre devient de plus en plus irrésistible, alors les gens consomment de plus en plus donc forcément ils ont l’impression que leur pouvoir d’achat ne progresse pas ! Au moins en Australie il y a rien, donc les gens ne sont pas tentés. Non pas qu’il n’y ait pas de magasins, mais rangés dans la catégorie « musée des horreurs à prix exorbitants » ils sont désertés. 
Alors tout le budget des Australiens qui ne passe pas dans la dernière bougie fluo tendance ou la paire de pompe vue chez Garance Dorée que « si je ne l’ai pas je vais passer pour la pire des ringardes »,  passe dans l’achat de leur résidence principale (hors de prix hein, vraiment hors de prix) et dans l’aménagement de celle-ci. Leurs tenues sans gout ni grâce sont quant à elles dégotées dans les nombreux vides garages ou les boutiques de fripes et ils s’en accommodent très très bien.

Alors voilà, après cette prise de conscience de haute voltige, je n’ai pas perdu espoir de soigner encore un peu plus ma soumission à la tentation. Peut être que la prochaine fois j’arriverai à attendre le troisième jour avant de me ruer chez Alibaba…

Posté par annecetnico à 00:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 septembre 2011

C'est reparti

Apero

Voilà, nous sommes de retour en Australie après avoir été de retour en France pour nos vacances. 5 semaines chargées, voir très chargées, mais qui permettent de faire le plein de famille, d’amis et de saucisson (notez que le saucisson n’arrive qu’en troisième position !), que du bonheur !

Et comme chaque année à la même époque, on aimerait trouver les mots pour vous dire merci. On aimerait vous faire comprendre ce que cela fait de rentrer dans notre autre chez nous où toutes vos portes nous sont chaleureusement ouvertes. Vous ne pouvez pas savoir. Vous ne pouvez pas savoir comme il est bon de voir que rien ne change, de constater que la distance n’abime rien, de savourer le bonheur de reprendre une conversation laissée en suspension l’année d’avant comme si on s’était quittés la veille.  

Alors merci mille fois à vous tous de nous offrir chaque année tous ces moments délicieux. Merci à tous nos hôtes de luxe pour vos accueils chaleureux. Mille excuses à tous ceux que l’on n’a pas pu croiser ou ceux que l’on a croisé trop vite. Bon vent à tous ceux qui sont allés eux aussi découvrir d’autres contrés et que l'on n'a pas vu.
Et au passage, un message tout spécial… à toutes ces enfoirées de maladies qui viennent pourrir la vie de certains : barrez-vous, vous n’avez rien à faire ici.

Cette année est le premier retour sur le sol Australien où l'on se sent vraiment revenir « chez nous ». Cela peut paraitre bizarre, mais un pays qui ne vous appartient pas, aussi agréable soit-il, nécessite d’être apprivoisé. A 3 ans de notre grand saut et 1 an de la citoyenneté, on peut enfin dire que c’est le cas. Notre chez nous est ici, nul ne sait pour encore combien de temps, mais en attendant on est y est bien.
Mais Dieu qu’il est loin ce bout du monde ! Et je ne parle pas du trajet : les doigts dans le nez les 27h d’avion qui laissent même un arrière gout de trop peu à Mahault qui hurle « noooooooonnnnn encore l’aviiiiioooooonnnnn !!!! » une fois arrivés à destination.  Non, juste ce foutu décalage horaire. Déjà très pénible sans enfant il devient une vraie torture quand on n’est plus maitre de son sommeil. C’est comme ça que l’on se retrouve à servir un poulet-chips à 3h du mat à une petite fille qui décrète qu’il est l’heure de diner, de jouer, de danser et de chanter. Et nous, les yeux dans les chaussettes, de supplier Morphée de repointer le bout de son nez... Ce n’est pourtant pas comme si nous étions habitués à avoir des nuits complètes et paisibles depuis 2 ans, mais là vraiment c’est l’enfer.

Bref, tout commence à rentrer dans l’ordre et puis l’été qui nous attendait pour débarquer est arrivé aujourd’hui. Au programme du week-end : balade au bord de mer, tennis au soleil, sieste dans le jardin.

Bien entendu, inutile de vous repréciser pour la énième fois que nos portes vous sont aussi grandes ouvertes.
A bon entendeur salut, la plage m’attend.

On vous embrasse tous bien bien bien fort. 

Posté par annecetnico à 07:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 juillet 2011

Vive la révolution, vive la France!

Avec un Australien dans un ascenceur entre le 2ieme et le 3ieme étage (60 secondes) :
 

Moi : You go first

Lui : Are you french?

Moi : Yes...(Well I only said "you go first"!!)

Lui : Bonjour! It's the only word I know

Lui : Have you heard about Robespierre?

Moi : A little bit yes

Lui : They killed him

Moi : Yes of course

Lui : Carla and Sarkozy, not good

Moi : If you like

Lui : What's the name of the guy at the IMF?

Moi : Dominique Strauss Khan

Lui :  His wife is very rich

Moi : Anne Sinclair, yes (Pinch me, is it the only thing you've noticed about the situation??)

Lui : Well see you and VIVE LA REVOLUTION, VIVE LA FRANCE!


;-)


Happy Bastille Day everyone!

 

Posté par annecetnico à 04:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2011

Juillet 2011, 3 ans et 2 mois, Bondi Beach, Australia

soleil


On nous avait dit qu’au bout de 3 ans en Australie on aurait fait le tour et que l’on songerait à rentrer. 

Juillet 2011, 3 ans et 2 mois, Bondi Beach, Australia, nous sommes ici comme au premier jour. 

Le soleil, les 9 mois d’été, les 20 degrés en hiver, les ballades en bord de mer, les baleines au large, les surfeurs devant nos fenêtres, la baie, la mer, l’opéra, la sérénité, la sécurité, l’immense sentiment de liberté, la gentillesse et la prévenance de gens, le respect, la simplicité… il ne se passe pas une journée sans que nous savourions à voix haute, les yeux écarquillés, les millions de détails qui font que la vie d’ici est si douce et unique. 

Un jour, la distance, nos amis, nos familles, le pain, le saucisson, le rosé, la culture, les petites églises, les villages charmants, l’Europe à portée de main, l’école, la sécu, nous feront rentrer.

Ce jour viendra, c’est certain, mais en attendant, on kiffe, sur-kiffe et sur-sur kiffe !

Posté par annecetnico à 16:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 mai 2011

Happy to you Mahault!

[Symbolique du prénom Mahault] 
"Quel charme, quelle spontanéité, quelle vivacité et quelle impulsivité chez Mahault ! Tout feu tout flamme, elle n'apprécie guère les contraintes et pour elle le mot liberté n'est pas un vain mot ! Adaptable, rapide comme l'éclair, curieuse, détestant les habitudes, elle vit avec aisance et habileté, sans être toujours consciente des dangers." 

Le 4 mai nous avons donc fêté les 2 ans de notre ouragan préféré. 2 ans à 3000 à l'heure, nuits et jours, mais 3 ans de bonheur. 

Pour l'occas nous avons soufflé les bougies avec les petits copains. Bien entendu prise dans le mouvement j'ai complètement oublié de prendre des photos de tout le monde... quelques photos du gouter cependant.

Et comme tu le dis si bien "Happy to you" petit chat ! 

IMG_3560

IMG_3359

IMG_3340

IMG_3400

IMG_3441

IMG_3479

IMG_3490

IMG_3528

 

Posté par annecetnico à 12:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 mai 2011

Red Centre

C'était la semaine dernière et c'était bien, tellement bien.
5 petits jours au coeur du coeur de l'Australie, des étendues infinies rouge feu, des paysages mythiques et mystiques pour fêter nos 3 ans au pays du bout du monde.
Un jour il y a 6 ans on s'était dit "Et si...", la semaine dernière enfin on a réalisé qu'on y était. 

ac

ac_mahault

Kings_Canyon

Kings_Canyon2

Kings_Canyon5

Mahault

Mahault4

 

route2

Nico_mahault

Olgas

Uluru

Uluru2

Uluru3

Uluru4

Posté par annecetnico à 12:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 avril 2011

Great Ocean Road

Ehhhhhh oooooohhhh y'a quelqu'un ???

On dirait que ce blog est un peu laissé à l'abandon n'est-ce pas ?
Pas faux... Bien entendu j'ai a peu près 10 000 excuses pour ne pas donner plus de nouvelles ici mais peu sont vraiment valables donc je vais m'abstenir. 

Je n'en ai surtout aucune de ne pas avoir pris le temps de poster ces quelques photos de notre séjour avec Marie-Louise sur la Great Ocean road en février. 

La Great Ocean road c'est une great route qui part de Melbourne et qui longe la cote sud. Nous avons pour l'occas renouvelé l'expérience du camping car, toujours aussi géniale avec les mésaventures en moins ;-) mais plein de fous rires quand même.

Nous sommes donc partis silloner les route du sud à travers des paysages magiques accompagnés d'une faune locale incroyable. 
Notre première rencontre avec les Koalas dans la nature a été extraodinaire. Des familles entières accochés aux branches à ruminer l'eucalyptus, génial !
Quant au féerique couché de soleil sur les 12 apotres, il nous a laissé speechless. 

Mahault qui adore les "wacances" en "bus" ne parle que de ça depuis. Nous nous sommes donc sentis un peu obligé d'organiser un nouveau road trip dans le centre rouge la semaine prochaine.

Suite au prochain épisode et promis, j'essaye de vous donner des nouvelles plus régulièrement... 

Bises à tous !

best_of

 (Clic sur l'image pour la voir en grand format)

Posté par annecetnico à 00:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 mars 2011

Harmony day

harmony_dayIronically, today is the French Cantonale's election results but also Harmony Day in Australia.
Harmony Day is celebrated around Australia on 21 March each year. It's a day where all Australians celebrate their cultural diversity. The day is also the United Nation's International Day for the Elimination of Racial Discrimination.

#PoorFrance

Posté par annecetnico à 13:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2011

Et pendant ce temps là, Marine…

IMG_4808

IMG_4817

IMG_4831

IMG_4825

 

 

Le 26 janvier dernier l’Australie fêtait l’Australia day, jour de sainte et vénérée fête nationale.

Pour nous autres français pour qui le 14 juillet représente tout au plus un jour off associé éventuellement à un défilé sans fin et à quelques pétards (entendez ceux qui font du bruit, pas les autres, quoique chacun fait ce qu’il veut), le 26 janvier Australien est comme qui dirait une curiosité locale.

Un mois avant le jour J, les magasins remplacent activement les rayonnages de boules de Noel par des milliers d’objets à l’effigie du drapeau Australien, les voitures se parent de fanions, et les locaux de tenues étoilées.
Pour qui ne connait pas l’Australie, ce jour là peut sembler fleurter avec les frontières d’un nationalisme douteux,  les « proud to be Australian », « Australia, the best country in the world » ou encore « happy Australia day true blue Australians » s’élèvent d’une même voix.  

Certes il existe des Australiens douteux sur ce sujet, certainement plus en dehors de Sydney d’ailleurs. Mais le 26 janvier pour la majorité d'entre eux c’est surtout la célébration d’une identité commune, celle d’une terre multiculturelle, celle d’un peuple courageux, humble et déterminé (traduction du discours de la Prime Minister). Ce jour là  13 000 étrangers des 4 coins du monde ont reçu la citoyenneté Australienne à travers des cérémonies d’accueil et 65 000 volontaires avaient rejoint spontanément le Queensland pour venir en aide aux personnes ayant été touchées par les inondations dévastatrices.

Et pendant ce temps là en France, Marine, sous l’étendard d’un nationalisme radical se trace une voie d’autoroute vers les présidentielles. Pendant ce temps là, Marine s’impose sur les plateaux pour clamer haut et fort que tout ira mieux quand les frontières seront fermées et la France recroquevillée sur elle-même. Et pendant ce temps là, Marine rameute des électeurs nostalgiques d’un autre temps,  en mal d’espérance, ayant oublié la fierté d’être Français, la fierté d’appartenir à une nation emprunte d’histoire, la fierté de vivre dans un pays envié de tous pour la beauté et l’authenticité de ses régions et la fierté d’être une terre ouverte aux autres.

D’ailleurs Marine, quand tu parles du retour au Franc tu es vraiment sérieuse ou c’est une blagounette ? Nan parce que sinon on peut aussi relancer la mode du sabot pendant qu’on y est.
Ça me fait penser qu’il faut que je remette  la main sur ma petite boite souvenir remplie de pièces de 1 franc que je pensais un jour montrer à mes petites enfants, on ne sait jamais, ça pourrait peut être resservir en 2012…

 

Posté par annecetnico à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Fin »