AnneCé et Nico en Australie

Journal de bord d'une nouvelle vie en Australie.

06 juin 2008

La fugue du Campervan

Alors nous voilà à bord de l’énorme ferry qui va nous mener sur l’ile du nord pour la suite de notre voyage. Nous avons garé notre camping car sur le pont, derrière des dizaines de poids lourds remplis de vaches et de moutons. Autant dire que ça ne sent pas le grand large !
Nous prenons place dans le salon panoramique, offrant une magnifique vue sur l’arrière du bateau et sur les paysages des Marlborough Sound. La musique dans les oreilles, une bière fraiche, un fauteuil bien confortable et une vue sur l’océan, nous sommes parfaitement installés pour notre croisière de 3 heures.

campervan4

Le bateau navigue depuis une heure sur une mer un peu agitée quand tout à coup, je vois Nico les yeux rivés sur l’arrière du navire complètement éberlué mais incapable de sortir un son.
Je me penche, essaye de voir au loin le banc de baleines à bosse ou la colonie de dauphins qui pourrait l’avoir mis dans cet état de stupéfaction, mais ne constate aucun mouvement de cet ordre là.
Il bondit finalement de son siège et s’écrie « put*** y’a un campervan qui s’est barré du ferry».
Bon alors déjà campervan n’est pas un  terme qu’on utilise tous les jours alors le fait que ça sorte là comme ça c’est déjà drôle mais « qui s’est barré »…. Ah ben oui ça lui a pris tout seul au campervan l’envie de se barrer. Tiens si je me barrais ! Ras le bol de l’odeur de bouse, pis un petit plongeon dans la mer de Tasman me ferait du bien.

On fait donc le tour imaginant le campervan en question passer par-dessus bord et sombrer définitivement dans la les pronfondeurs de la mer mais nous constatons qu’il a finalement terminé sa course, encastré dans les rambardes de sécurité du pont. Tout va bien donc.

Nico « Ben dis donc le pov mec, son camping car il est mort »
Moi « Ah ben oui mais là le pov mec c’est toi en fait ! »

Et nous voilà tous les deux, morts de rire mais alors explosés de rire, en train de constater que nous sommes les seuls idiots du bateau à avoir complètement, mais alors complètement oublié de serrer le frein à main.

Heureusement, dans sa course fuite notre campervan fou a évité de justesse mais alors de justesse un ENORME camping car flambant neuf mais surtout les 5 mecs du personnel de bord qui étaient en train de travailler juste à côté….

Et dire qu’à la dernière minute de la signature du contrat de location nous avons finalement décidé de prendre une assurance sans franchise, un peu plus chère certes mais déjà beaucoup moins que les 3000$ de franchise que l’on aurait du payer !!

Je respecte mon mari je ne dirais donc pas qui conduisait ce jour là !
Il y a eu la piqure de la bestiole dans le caleçon et la noyade de la planche à voile en République Dominicaine, il y a désormais la fugue du camping car en Nouvelle Zélande.
A chaque voyage suffit sa peine…

En attendant la prochaine bourde, voici notre campervan relooké :

IMG_8213campervan2

campervancampervan3

Alors pour Nico hiphiphip................. !!!!

Posté par annecetnico à 10:27 - NouvelleZelande - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    hyppocampe ou campervan

    Alors là, chapeau !!!
    je connaissais l'hyppocampe (cheval campeur...) mais le campervan marin (camping car à la nage...) ??? Vous innovez toujours !
    Il suffit que vous vous ennuyiez quelques minutes pendant une traversée tranquille pour que vous trouviez le moyen d'amuser la galerie...
    Partir avec Nicolas, c'est se garantir une part d'imprévu. L'assurance tous risques est donc indispensable.
    Heureusement, il n'y a pas eu de blessures humaines.
    Ce campervan fuyard restera sûrement dans l'histoire. Reste à voir la tête du loueur lorsqu'il va découvrir le nouveau look de son véhicule.
    Je vous embrasse très très fort.

    Posté par mum, 06 juin 2008 à 15:31

Poster un commentaire