AnneCé et Nico en Australie

Journal de bord d'une nouvelle vie en Australie.

10 décembre 2009

BABI

Après avoir écris le précédent post, fatiguée et désespérée de ne pas trouver de solutions et de réponses appropriées au tempérament ultra actif de Mahault, j’ai du lire à peu près la moitié d’internet pour enfin trouver LA révélation.

Celle qui me fait enfin comprendre que ce n’est pas nous qui faisons mal; que toutes les méthodes qui marchent sur la majorité des enfants ne marcheront jamais sur notre bébé à nous; qu’il est tout a fait normal d’être dans un état de fatigue avancé et que, a priori, je tiens même plutôt le coup par rapport à ce que ce devrait être; qu’il y a une raison pour laquelle elle n’a jamais voulu quitter le sein de sa mère; que l’intuition depuis le début d’avoir un bébé un peu différent des autres (très en avance, très consciente de ce qui l’entoure, déterminée) est bien réelle; bref que tout ça a un nom : « BABI » ou autrement dit « bébés aux besoins intenses ».

J’ai donc commencé par lire ça :

« A la naissance de nos enfants nous avons découvert un bébé pas tout à fait conforme aux promesses des livres de puériculture. Nous nous sommes retrouvés face à un bébé "difficile", exigeant, ayant besoin de beaucoup de contact, épuisant, insatisfait, toujours actif, inépuisable ... UN BÉBÉ AUX BESOINS INTENSES. Nous sommes un collectif de parents d'intenses, nous espérons ici vous faire partager notre quotidien et sortir de l'ignorance les bébés aux besoins intenses. Ce blog leur est dédié. »

Ensuite ça :

If, like many parents of a firstborn high-need child, you have decided you will never have another baby...

Et puis ça :

Seuls les parents d’enfants intenses peuvent comprendre ce que cela signifie.

 

Puis à rentrer dans le détail des caractéristiques : 

Épuisant
C’est le terme qui revient le plus souvent dans la bouche des parents de BABI : « Il me vide», « il me pompe toute mon énergie ». 
Les parents de bébés aux besoins intenses (BABI), décrits par le Dr Sears,  sont immanquablement épuisés par le rythme que leur impose leur enfant, et accablés par les conseils inappropriés et les reproches qu’ils subissent de la part de leur entourage. 
Un BABI est toujours en mouvement. Tout comme ses émotions, son activité motrice est elle aussi intense.

Il veut téter tout le temps
Si vous allaitez votre bébé, vous constaterez que le sein est souvent un des rares choses qui parviennent à apaiser un BABI.
Les besoins de succion d’un BABI sont… intenses !!! Il a besoin de téter pour se réc
onforter, même si ce n’est nécessairement pas pour se nourrir. 
Il a un besoin extrêmement important de contact physique.
 

Exigeant
Ce type de bébé a la réputation de ne pouvoir se calmer seul, dans son lit, dans son transat, etc... Il a impérativement besoin des bras, du contact humain pour s’apaiser. Aucun doudou, aucune peluche ne l’aidera. Il ne supporte pas d’être posé dans un transat, un berceau, etc…

Il se réveille souvent
Ces bébés super-éveillés ne se calment pas facilement, et, une fois endormi, un rien les réveille !! Il dort très peu. Il peut réveiller ses parents 10 fois par nuit.

 

Et à la question « A partir de quel âge peut-on espérer une désintensification des besoins du bébé ? », on s’assoit et on respire un grand coup en imaginant les nuits agitées des années à venir :

« Vers 3 ou 4 ans, on constate de nettes améliorations. Cependant, les bébés aux besoins intenses resteront des enfants extrêmement éveillés et vifs, curieux de tout, très actifs et sensibles, déterminés et exigeants, d’une force intérieure incroyable. Ils resteront surtout des enfants fascinants ! »

Pour conclure, pour que le quotidien devienne plus vivable et moins fatiguant et surtout pour que ces bébés puissent s’épanouir au mieux, tous les spécialistes recommandent le "maternage proximal/intensif". En gros, prenez tous les conseils des livres de puéricultures et appliquez l’extrême inverse : répondre immédiatement aux pleurs de bébés, les porter tout le temps, les nourrir dès qu’ils ont besoin, dormir avec eux, satisfaire le maximum de leurs besoins, etc...

Notre bébé, Dieu merci, est en pleine forme (c’est peu de le dire), je ne voudrais donc pas donner l’impression de me plaindre d’une situation qui, bien que éreintante, n’est finalement pas si grave. J’en parle ici en pensant que, comme pour moi,  ça pourra peut être soulager certain d’entre vous qui pourrait reconnaitre leur progéniture dans ce portrait. Et dans ce cas, bon courage ! ;-)

 

 

Posté par annecetnico à 02:15 - Mahault - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    J'ai l'impression que le baby n°2 va se faire attendre

    Posté par Marie, 11 décembre 2009 à 17:39
  • hyper interessant

    c'est super ton post, connaissez pas!! pense à plus tard quand elle sera à l'academie française ou australienne ou présidente!!! elle gagnera plein de sous et là tu dormiras!!
    courage et profite bien de sa grand mère...

    Posté par angie, 12 décembre 2009 à 09:32
  • coucou anne-cé, cela fait longtmeps que je ne suis pas passée par ici, et je lis ça, mais c'est le portrait de mon fiston tout craché!!!!peu de sieste, un rien le réveillait, bcq de mal à le sevrer, et aujour'dhui toujours en mouvement et un peu en avance aussi pour tout.....;o))))

    Posté par carole, 12 janvier 2010 à 12:23
  • la hasard...

    Bonsoir,je cherchais un peu de dépaysement,dans les blogs franco_Australiens,(nous y avons habités qulqus temps avec mon mari)un besoin de me "calmer" un peu,en lisant des beaux voyages,car justement,notre fille (2ème enfants)est..comment dire...épuisante!!!?!!
    Biba...c'est exactement ça!!!Pas plus tard que ce soir,bien fatiguée,trop (c'est rare)elle pleurait,hurlait,impossible de la calmer!C'est contre moi pour finir(contre mon sein,puisque elle a été allaité,et elle a tjs besoin de ce contact qu'elle s'est endormie!!!Elle arrête jamais!!!Elle a 3 ans 1/2!!!!Je suis sur les genoux!!!!
    Je vais donc faire qulqus recherchent sur "BIBA"...en espèrant y trouver des solutions,des "calmants"!!
    Merci pour l'info
    Eléonore

    Posté par Eléonore, 16 octobre 2011 à 21:52

Poster un commentaire