AnneCé et Nico en Australie

Journal de bord d'une nouvelle vie en Australie.

12 mars 2009

Almost French

depart

Bientôt 1 an, oh my god !, oui bientôt 1 an que nous avons rendu les clés de notre vie parisienne pour le bout du monde. Un grand saut dans l’inconnu et un bouleversement de nos vies plus tard, nous voilà petit à petit en train de nous sentir chez nous et vraiment bien chez nous.
Bien sur, parfois la distance se fait ressentir, le manque de nos familles et amis aussi, souvent ne pas maitriser la langue totalement  provoque un énorme sentiment de frustration, de temps en temps on se surprend à rêver d’un festin a base de pain/saucisson/cornichons mais la plupart du temps tout de même, on se contente de rester les yeux écarquillés et les écoutilles grandes ouvertes pour apprécier le pourquoi nous sommes là : la découverte d’une nouvelle culture, une autre vision du monde la tête en bas, un style de vie et un esprit légèrement différents !

Parfois les différences culturelles sont évidentes mais il arrive souvent que l’on ressente les choses sans parvenir à les expliquer concrètement. Souvent j’ai le sentiment de me sentir plus proche ''intellectuellement'' des Australiens que des Américains ou des Anglais, je veux dire par la qu'ici je me sens rarement une étrangère chez des étrangers comme ça peut être le cas chez d’autres anglosaxons mais sans tout a fait me sentir en France non plus.

Un jour, alors que nous discutions avec Neo Zelandais de ces dites différences culturelles, il nous conseilla de lire ‘’Almost French’’ de Sarah Turnbull.

almostfrench

Cette journaliste australo-australienne et fière de l’être tombe amoureuse d’un Français durant un voyage et décide de s’installer chez lui à Paris. Elle y raconte donc la vision inverse à la notre, non seulement autour des sentiments liés à l’expatriation mais aussi de la découverte des Français en général et des Parisiens en particulier. Et le tout sur un ton à l’Australienne : plein d’humour, avec une pointe d’autodérision mais toujours straight to the point et sans détour ce qui, au vu de la susceptibilité de chacun, peut parfois paraitre un peu abrupte.

Les commentaires des lecteurs sont d’ailleurs assez parlants :
. Les Parisiens pure souche diront que c’est une vision stereotypée.
. Les Français du reste de la France diront que c’est une vision trop réductrice et qu’il n’y a pas besoin d’être australien pour ressentir ce qu’elle décrit, il suffit déjà de ne pas être Parisien !
. Quand aux Australiens ou aux étrangers ayant déjà vécu a Paris, la critique est unanime : ''AND YES! dear Frenchies, you really are like that!’’.

Quoiqu’il en soit c’est un super bouquin pour relativiser les quelques ''frustrations'' inhérentes a l’expatriation et une fois son chauvinisme ravalé c’est aussi une belle découverte des ''français vu par les autres'' ou plutôt de ''paris vu par le reste du monde'', parfois ça fait grincer les dents, souvent c’est criant de vérité mais après tout c’est ce qui fait l’exception française, nous ne sommes pas comme tout le monde et autant en être fiers ! En tous cas beaucoup des points qu’elle décrit comme des particularités Françaises sont à l’inverse des particularités Australiennes pour nous, tout s’explique donc !
Finalement, à mieux se comprendre soi-même on comprend mieux les autres.

''Almost french'' se trouve assez facilement en France. Je l’avais trouvé chez Virgin mais il est dispo sur Amazon. Il n’existe qu’en version Anglaise mais croyez-moi, si je suis capable de le lire, c’est qu’il est accessible a tous !

Posté par annecetnico à 03:03 - Sydney - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire