AnneCé et Nico en Australie

Journal de bord d'une nouvelle vie en Australie.

18 février 2009

Shark attack

shark_attack_bondi

A great white: The species has been blamed for recent attacks (AFP/GETTY IMAGES)


La semaine dernière a été riche en émotions nationales puisque, entre les inondations du Queensland et les bushfires du Victoria, 2 attaques de requins ont eu lieu au cœur de Sydney, ce qui ne s’était pas produit depuis 80 ans.

L’une à quelques centaines de mètres de l’opéra dans le quartier militaire et l’autre sur notre plage à 2 mn de la maison. Certains pensent qu’il s'agit de requins blancs...
La première victime, un militaire en exercice s’est fait dévorer un bras entier et une partie de la jambe. Le surfer de Bondi Beach quant a lui s’est seulement fait croquer la main. Heureusement, un petit bout de peau la retenait et une opération de 6 heures a permis de la lui recoller...
Notons que deux des surfeurs qui l'ont courageusement secouru viennent tout droit de Guidel-Plage, donc de la commune de Ploemeur d'où vient mon pas-peu-fier de Breton !

Nous étions quant à nous absolument certains d’être très bien protégés par des filets anti-requins. On avait compris que quelques téméraires passaient de temps en temps la frontière illégalement, mais la surveillance accrue des lifeguards et les alarmes à requins permettaient de sortir la population de l’eau avant qu’un carnage ne se produise.

Sauf que nous venons d’apprendre que pas du tout !! En réalité seul 1/3 de l’immense plage est protégé par un filet et uniquement le week-end + quelques jours par mois. On imagine qu’il se situe là où tout le monde s’entasse, donc là ou nous n’allons évidemment jamais nous baigner justement parce que notre esprit rebelle nous pousse à ne pas aller nous entasser !
Bien entendu, vu la puissance des courants et la taille des vagues nous ne nous éloignons jamais trop de la plage mais quand même !

En fait, les filets sont des pièges pour toute la faune maritime et il n’est apparemment pas rare de trouver des tortues et des dauphins morts après plusieurs jours d’agonie.
Le respect de la nature et la conscience qu’elle fait partie intégrante de la vie de l’humain sont ici tels que, pour les Australiens, il est préférable de prendre le risque d’avoir quelques accidents qui restent spectaculaires mais rarissimes plutôt que de faire mourir régulièrement des animaux dans d’affreuses souffrances.
Pour eux, ce sont des choses qui arrivent.
Pour nous, il reste un peu plus d’un an pour nous y faire avant d’acquérir la citoyenneté australienne…

Pour en savoir plus sur l'évènement :

Article du Ouest-France (et Sydney s'écrit avec un Y et non pas un I !!!)

La vision Australienne de cette info en vidéo :
Video 1
Video 2

Article australien : faut pas paniquer, réouverture de la plage !

En 2007, un autre type a bien failli devenir une star nationale avant d'être démasqué. Il avait prétendu s'être fait mordre par un requin dans Bondi Beach alors que ses blessures étaient la conséquence d'un cambriolage loupé !

Posté par annecetnico à 00:00 - Sydney - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    WAOUH!

    C'est quand même impressionnant quand on sait qu'on s'est baigné au même endroit!!
    Ca a dû enflammer l'audimat de Bondi Rescue!!!!!
    Bien contente de vous savoir sains et saufs

    Posté par Delph, 19 février 2009 à 22:50

Poster un commentaire