AnneCé et Nico en Australie

Journal de bord d'une nouvelle vie en Australie.

28 janvier 2009

A la bourre...

Voilà ce que c’est, quand on prend du retard on ne sait plus par ou commencer.
A notre décharge, nous avons un rythme d’enfer, cinés plein air, festivals, open d’Australie et quand nous avons le temps nous commençons aussi à préparer l’arrivée du bébé.
Autant de choses dont il faut que l’on vous parle, mais ça fait du boulot !

En parlant de boulot, personne n’ose a priori nous poser la question, mais non nous ne vivons pas que d’amour et d’eau fraiche ! Les choses sont en train de se mettre en place petit à petit mais encore une fois je laisserai Nico en parler quand le moment sera venu. Suspens.

La découverte du vrai Sydney d’été, animé, doux et chaleureux a donc commencé par les festivals de ciné en plein air dont Nico vous a parlé et à enchainé ensuite par le festival de musique de Sydney. Une multitude de concerts y sont proposés dont quelques concerts gratuits dans un immense parc au cœur de la city.
Nous avions donc prévu d’aller voir un concert de jazz gipsy pensant être les seuls à avoir le bon plan. Comme 2 bons vieux touristes nous avons tranquillement débarqué à 20h pour un concert prévu à… 20h (ndlr : veuillez noter tout de même la forte progression dans la gestion du retard !). Ah oui mais ce qu’on avait une fois de plus oublié, c’est que pour un concert à 20h, mieux vaut débarquer vers 17h pour être sur d’avoir une place (ndlr : à ce point là ça s’appelle une mise à l’épreuve ou un camp de redressement !!). En effet, pas de concert sans le sacro saint pic nique pantagrualcooliséentrepotes.
Donc je disais, comme 2 bons vieux touristes, équipés d’une pauvre serviette de plage, de 0 pic-nique et de 0 breuvages, nous avons du nous faufiler entre les 112 000 personnes qui, on ne sait toujours pas comment, on eu exactement la même idée que nous ce soir là !!

Bref finalement, concert génial, une ambiance de feu et parce que ça nous choque encore : une organisation au poil, un respect général des règles et pour 112 000 personnes juste un petit camion de flics qui a pu tranquillement profiter du concert puisque, comme c’est souvent le cas, il n’y a eu AUCUN problème…

A suivre, 2000 km de route, du tennis et un autre concert…

Posté par annecetnico à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire